EN FR
SOUND/IMAGE/CULTURE
SOUND/IMAGE/ CULTURE
SOUND/ IMAGE/ CULTURE

Presentations Antérieurs


SIC PRESENTATION - 12/10/2015 - Beursschouwburg - Rue A. Orts 20-28 - 1000 Bruxelles

 

19h30 - 21h00 «Théorie de la félicitation» - Gregory Gan

21:00 - 21:30 pause

21:30 - 23:00 "Le dernier film du super 8" - Dan Oki




THEORY OF HAPPINESS – Gregory Gan – 82 minutes, 2014

 

Dans un village en périphérie de la ville de Khiarkov, en Ukraine, un petit groupe de passionnés, se bat en guerre idéologique. Leurs armes? Pioche et pelles, piquets et houes tournées vers le sol. Leur rhétorique? Poésie politique destinée à éclairer les masses. Leur but? Le bonheur universel.

 

Le cinéaste explore ce que signifie le fait de devenir un participant, se faire accepter et se faire des amis, en venir à bout de la solitude et du deuil. Dans le processus, il rencontre un certain nombre de personnages qui racontent leur histoire: une jeune femme en sur-poids qui espère se faire accepter par les dirigeants, devenant sa confidente ; le chef de la secte, qui tente d'exercer son autorité; le berger; la laitière; l’agriculteur. Ensemble, ils tissent une histoire complexe qui explore les thèmes du pouvoir et de la subordination, de la souffrance et du bonheur.

 

Gregory Gan est né à Moscou, dans l'ancienne Union soviétique, au début de l'ère de la perestroïka. Après l'effondrement de l'Union soviétique, il a émigré avec sa mère, d'abord en France, puis au Canada, où il a passé sa jeune vie adulte. L'intérêt pour l'anthropologie et le cinéma a été décisif dans son travail de fin d'études, lorsqu'il a commencé une recherche approfondie sur les histoires de la vie des femmes de l'intelligentsia russe, dont le film "Turning Back the Waves", (2010) en est le résultat. Actuellement, Gregory poursuit ses études de doctorat en anthropologie visuelle, en développant un projet ethnographique sur la diaspora russe, qui sera également l'objet de son prochain long métrage, comme moyen de comprendre à la fois une période tumultueuse en lien avec le présent de la Russie, et ses propres déplacements et transitions interculturelles.




THE LAST SUPER 8 FILM / LE DERNIER FILM SUPER 8 – Dan Oki – 83 minutes, 2015
 

LE DERNIER FILM SUPER 8 se compose de films super 8 réalisés durant une période d'une trentaine d'années. Certaines des œuvres ont été immédiatement conçues comme des films, alors que la plupart appartenaient à des enregistrements privés. Dan Oki explique : “D’abord adolescent, je devenais adulte, l'homme d'âge moyen, puis les formes et le contenu de ces films ont changés : des films à la maison avec bobines, de l'animation en image par image, aux images fixes, aux petites performances, aux circonstances cruciales et accessoires, aux sites méditatifs traversés par la pure documentation de la vie.

 

« Le dernier film Super 8 » est une trahison personnelle d'un genre sacré, dans lequel le cinéma est reconstitué par l'étreinte mortelle de la mémoire et de l’oubli. Film document recréé par le miroir brisé d’identités et de vocations tombées dans l’oubli. Une plongée profonde dans la perte de territoire mental qui n'a jamais existé, voyage dans l'oubli au pays natal de la conscience.

 

Slobodan Jokic, nom d'artiste Dan Oki. Cinéaste et artiste visuel, professeur de cinéma et Arts digitaux à l'Université de Split et à Zagreb. Appartenant à la génération d'artistes dans les années 1990 à Amsterdam, travaillant le cinéma et la photographie, créant des bases de données cinématographiques et des vidéos interactives. Il a réalisé quatre longs métrages indépendants: Oxygen4, The Performance, The Dark et The Adieu. Ses films ont été présentés lors de festivals comme le Festival du film de Motovun, Brooklyn Film Festival, à New York; Festival international du film de Rotterdam; Image Forum Film Festival, Tokyo; Festival du film de Pula; SEE Film Festival, Los Angeles; European Media Art Festival, Osnabruck, etc. « Le dernier film Super 8 » est son premier documentaire.


 

 


SON IMAGE CULTURE - INSTALLATIONS - 04/10/2015 - 18/10/2015 - Mercredi à Dimanche 11:00 - 18:00
ARGOS - Werfstraat 13 rue du Chantier - 1000 Brussels


Au fil des ans, le nombre de travaux et d'installations a augmenté de façon exponentielle au SIC. Pour la première fois, Argos présente six de ces œuvres à grande échelle. En même temps, SIC lance sa plate-forme en ligne, où toutes les œuvres audiovisuelles créées au cours de la période 2007-2015 peuvent être visualisées.

SonImageCulture – Installations presentées :  Piero Bisello & Maxime Le Bon, Sander Tas and Danja Cauwbergs, Margaux Schwarz, Eleni Kamma, Davide Tidoni and Eva la Cour.




PRE-STUDIES FOR A FILM ( The Film about the Northern Light Expedition ) - Eva La Cour

 

AND_COUNTING - Sander Tas & Danja Cauwbergs


fpm - Piero Bisello & Maxime Le Bon


IT TAKES COURAGE AND BREATH TO SPEAK UP - Eleni Kamma


THE SOUND OF NORMALIZATION - Davide Tidoni
 

 

 

SIC PRESENTATION - 18/12/2014 - Beursschouwburg - Rue A. Orts 20-28 - 1000 Bruxelles

 

Projections + débats

 

19:00 - 19:40 Lazara Rosell Albear (BE / CU) - Yoko Osha - 40 minutes

 

20:00 - 20:15 Tom Bogaert (BE / CH) - Chapitre vidéo de "1971, Sun Ra en Egypte" - 15 minutes

 

Pause 15 minutes -> (20:30 - 20:45)

 

20h45 - 21h25 Vittoria Soddu - (UK / IT) - Back Hill - contes d'une maison paroissiale - 40 minutes

 

21h40 - 22h05 Danja Cauwbergs et Sander Tas (B) - and_counting - 22 minutes

 

22:20 - 22:40 Miguel Peres dos Santos, (NL / PORT) -  Não há imagens/ Il n'y a pas d'images - 20 minutes